Ce que vous ne savez pas peut vous faire du mal

IMPASSE ET RADICAUX LIBRES

Selon la théorie des radicaux libres concernant le vieillissement, votre corps s’use de la même manière que les métaux rouillent – à cause de l’oxydation. C’est la raison pour laquelle le monde médical s’est intéressé depuis ces dernières années aux substances que l’on appelle les antioxydants.

Mais, la théorie nous dit que les coupables dans les coulisses, ceux qui sont à l’origine du processus d’oxydation, ceux qui aident ainsi la peau à se rider, les cancers à germer, et peut être même aussi la maladie d’Alzheimer à débuter – ceux-là s’appellent les radicaux libres.

En outre, il y a une impasse : même si ces mystérieux petits malins peuvent être à l’origine d’une véritable avalanche de dommages internes…s’il n’y avait pas de radicaux libres produits par votre corps, vous seriez mort.

Ce que nous savons (ou croyons savoir)

Selon la théorie de l’atome, toute matière est composée d’atomes – et les atomes sont composés d’un noyau autour duquel des électrons sont en orbite. Normalement tout se passe bien, et les atomes se déplacent sans problème…mais parfois, ils perdent ou gagnent des électrons et sont alors déséquilibrés. Lorsque cela arrive, ils deviennent des voleurs atomiques : des radicaux libres. À partir de ce momentlà, leur objectif principal est de retrouver leur équilibre.

Les radicaux libres deviennent stables en volant un électron d’un autre atome…point de départ d’une réaction en chaîne de perte et de vol qui peut se révéler incroyablement destructrice au niveau cellulaire. Ceci constitue la base de la théorie des radicaux libres, et le degré des dommages causés dépend de la durée de la chaîne et des types d’atomes touchés.

Si un électron est volé d’une molécule qui fait partie d’un morceau de glucose dissous dans votre sang, par exemple, il se peut qu’il n’y ait pas de vrai dommage qui en résulte. Si l’électron volé fait partie d’une section de votre peau, cela vous fera vieillir un peu plus. Mais si l’électron fait partie d’une molécule qui contribue à l’AD N d’une cellule, cela pourrait être la cause d’une mutation de la cellule…ce qui pourrait augmenter le risque de cancer, de maladie de Parkinson ou d’autres maladies graves.

Ce qui est effrayant c’est que ce raid de radicaux libres dans votre corps est imprévisible. C’est un peu comme si on lâchait des balles de golf d’un avion: une balle tombant du ciel arrivera très probablement sur terre sans blesser qui que ce soit. Mais, ouvrez les portes de la soute d’un avion cargo rempli de balles de golf et les risques de dommages sérieux pleuvant du ciel seront bien plus importants.

La probabilité à elle seule nous dit qu’une des meilleures manières de limiter les dommages que les radicaux libres causent à votre corps est de limiter le nombre de radicaux libres dans votre corps.

Qu’est-ce qui peut limiter les radicaux libres?

Considérons les principales sources de radicaux libres. Il n’y a en jeu ni consensus ni vérité universelle, mais voici dix situations généralement reconnues pour causer une augmentation des radicaux libres:

  • Exposition à la lumière du soleil (une forme quo tidienne de radiation)
  • Exposition aux rayons X pour des procédures médicales
  • Pollution environnementale
  • Conservateurs alimentaires et pesticides
  • Fumer
  • Boire de l’alcool
  • Manger des aliments frits
  • Stress
  • Respiration
  • Métabolismem

Certains de ces producteurs de radicaux libres peuvent être diminués ou totalement éliminés, mais la plupart des sources sont inévitables.

Une source absolument incontournable de radicaux libres est le métabolisme – la conversion de la nourriture en énergie. Votre corps doit réaliser le processus du métabolisme afin de vivre; mais tout comme les fumées qui sortent du tuyau d’échappement quand on met un véhicule en marche, les radicaux libres sont le résultat obligatoire du processus de création d’énergie de votre corps.

Remède naturel

Bien sûr, la nature nous a donné la protection idéale contre la prolifération des radicaux libres : les antioxydants. Certaines vitamines et certains minéraux agissent comme de véritables agents de la circulation pour interrompre la réaction en chaîne des radicaux libres, et aident ainsi à maintenir l’équilibre interne entre ce qui est nécessaire et ce qui devient dangereux.

Mais le problème est que les antioxydants se sacrifient lors de ce processus. Quand un antioxydant perd un électron, il perd aussi son rôle d’antioxydant. Il a permis d’arrêter la production de radicaux libres, mais il ne peut le faire qu’une fois. Dès qu’un autre radical libre se lance à la chasse à l’électron, un autre antioxydant doit être appelé à la rescousse.

Cela signifie que le nombre d’antioxydants dans le corps diminue continuellement. Puisque la production de radicaux libres ne s’arrête pas, il faut maintenir un nombre suffisant d’antioxydants pour s’assurer que les radicaux libres ne prennent pas le dessus.

Quelle est la solution

Le corps est conçu pour absorber les nutriments qui contiennent des antioxydants à partir des plantes que l’on mange. Les plantes tirent leurs nutriments de la terre, mais vous ne mangez probablement pas beaucoup de terre…et, même si vous le faisiez, votre système ne serait pas en mesure d’accéder directement à ces précieux antioxydants que l’on y trouve.

Voyez-vous, la plupart d’entre nous ne dispose pas de suffisamment de bonne nourriture…un problème qui est lié à l’épuisement mondial de terres fertiles et à la diminution de la viabilité de nos sources de nourriture.

Pendant de nombreuses années, les humains ont eu recours aux compléments de vitamines et minéraux pour rester en bonne santé. Mais il y a là une autre impasse: les compléments que vous prenez ne font peut-être pas leur travail…ils pourraient même contribuer à empirer la situation.

Quel est le problème des compléments ?

La plupart des producteurs de compléments nutritionnels prennent les minéraux directement de la terre ou d’autres sources non végétales. Mais ces minéraux ne peuvent pas être absorbés par les humains. Pour que l’absorption ait lieu, la substance doit se trouver dans une solution. Le corps ne peut pas absorber des solides. C’est la raison pour laquelle nous avons une certaine quantité d’acide dans notre estomac. Le problème est que l’absorption n’a pas lieu dans l’estomac. L’absorption a lieu dans l’intestin grêle.

Les recherches ont montré que le type de minéraux utilisé par la plupart des producteurs de vitamines et minéraux (gluconates, sulfates, oxydes, et fumarates) se cristallise peu de temps après avoir atteint l’intestin grêle. Mais souvenez-vous : le corps ne peut pas absorber les minéraux cristallisés. Pire que cela, en se cristallisant, ils génèrent une explosion de radicaux libres… ce qui a pour résultat d’augmenter le nombre de radicaux libres au lieu d’en stopper la production.

L’approche intelligente

Compte tenu des résultats des recherches, il semble que la meilleure manière de protéger son corps des radicaux libres est d’adopter une approche double :
En premier lieu, diminuez les sources de radicaux libres…

  • Évitez l’alcool et le tabac.
  • Utilisez des produits solaires de haute qualité pour protéger votre peau.
  • Limitez votre exposition aux pesticides et aux conservateurs.
  • Mangez plus de nourriture végétale et moins de nourriture frite.
  • Aidez à ralentir la pollution environnementale.
  • Gérez le stress dans votre vie lorsqu’il devient trop important – la prière, la méditation et l’exercice sont essentiels pour ce faire.

Ensuite, consommez intentionnellement des aliments riches en antioxydants — des grains entiers, du soja, du thé vert et noir, des tomates, du brocoli, des baies, de l’ail et des épinards qui sont tous riches en antioxydants.

Et si vous voulez être certains de faire le plein d’antioxydants, alors ajoutez à votre régime alimentaire les meilleurs compléments de vitamines et minéraux que vous puissiez trouver. Recherchez la meilleure qualité, et non pas le prix le plus bas.

L’objectif est l’équilibre : mangez intelligemment, soyez intelligent et choisissez la voie du bien-être. Ce monde a besoin de vous. Faites de votre mieux pour préserver votre actif numéro un : vous.

Télécharger la Version PDF
tiré des articles sur l’amélioration du bien-être de Melaleuca– Juillet 2011.
Les droits d’auteur son détenu par © Copyright 2011 Melaleuca, Inc 

Increase your website traffic with Attracta.com

Share
Ce contenu a été publié dans Melaleuca, Santé, santé global, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire