Épisode no.1, Quand la dépendance devient violence

 Exutoire

Aujourd’hui, je me lance dans une démarche personnelle qui me sera bénéfique et surtout libératrice de ce qui me poursuit et me hante depuis longtemps, le fait de partager avec vous les aventures que j’ai eu jusqu’à présent et les celles à venir, vont me permettre d’atténuer mon besoin de m’exprimer verbalement de façon disproportionner, selon moi, cela est dû au manque de confiance en moi et du besoin de reconnaissance qu’il en résulte.

Quand la dépendance devient violence

Pourquoi j’ai choisi un tel titre pour mon premier article concernant ma vie. Je m’explique, ayant fait un cheminement au niveau développement personnel, depuis déjà 16 années, au court de cette période j’ai découvert que je souffrais d’un manque d’affection et je voulais à tout pris me faire aimer, sans cela je n’arrivais pas à m’aimer (estime de soi). Cette carence ou manque appelé le comme vous voulez à un nom aujourd’hui, elle est t’appeler la dépendance affective, cette dépendance m’a amené dans plusieurs ennuis que j’aurais pu éviter je crois, cela à n’apprenant à m’aimer sans avoir l’impression d’être égoïste, centré sur moi-même ou même coupable.

Comme dans un des articles que j’ai partagés avec vous précédemment s’intitulant Cessez d’être gentil soyez vrai, qui parle du livre du même titre et de la violence que l’on ce fait à soi-même en voulant à tout prix ce faire aimer en disant oui quand notre coeur dis non.

Voilà pourquoi j’ai choisi ce titre, le besoin fondamental d’être aimé que chaque être humain possède et qui est l’essence même de notre existence. (aimer et être aimé). Si ce besoin nous est mal enseigné au cours de notre enfance, il peu nous amener dans les couloirs sombrent de la violence que nous ne voulons pas atteindre, mais qui survient malgré nous.

Nous sommes responsables des faits et gestes de nos paroles destructrices, mais aussi responsables du malheur qu’il en découle. Bonne nouvelle, nous sommes aussi responsables de notre bonheur, cela en accomplissant le contraire du négatif que nous s’avons bien entretenir malheureusement, dû moins que j’ai su entretenir trop longtemps, voilà un premier outil qui m’a servi et que me sert encore aujourd’hui. Même si cet outil vient d’une religion, il n’en est pas moins très utile et sa force spirituelle et philosophique peut s’adapter à n’importe qui d’entre nous.

Prière de St-François d’Assise

Seigneur !
(Dieu, Allah, Bouda, etc.), l’important est de mettre votre ego de côté.

Faites de moi un instrument de votre paix.

Là où est la haine que je mette l’amour.
Là où est l’offense que je mette le pardon.
Là où est la discorde que je mette l’union.
Là où est l’erreur que je mette la vérité.
Là où est le doute que je mette la foi.
Là où est le désespoir que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres que je mette la lumière.
Là où est la tristesse que je mette la joie.

Faites que je ne cherche pas tant à être consolé que de consoler,
D’être compris que de comprendre.
D’être aimé que d’aimer.

Parce que
C’est en donnant que l’on reçoit,
C’est en s’oubliant soi-même qu’on se retrouve
C’est en pardonnant qu’on obtient le pardon.
C’est en mourant que l’on ressuscite à l’éternelle vie.

Est-ce approprié de parlé ouvertement de mon vécu sur le web, je ne sais pas, mais mon seul but est de me libérer pour mieux me pardonner les erreurs commises dans le passé et d’éviter dans commette d’autres. J’espère aussi sincèrement pouvoir aider quelqu’un quelque part à ne pas passer par le même chemin, je crois qu’en partagent par écrit mes expériences, et comme j’ai appris à mieux me connaître au travers des autres et leurs vies qui ce rapprochaient de la mienne, cela m’a aussi permis de me sentir moins seul et compris dans mes souffrances et ma amener à essayer de changer mes vielles idées préconçues datant de mon enfance.

Voilà, j’ai terminer ma première expérience, j’espère que cela vous a plus, sinon poser vous la question, pourquoi cela m’affecte ou me dérange, est-ce un sujet trop délicat que je n’ose voir en moi. Ne vous gêner pas laissé-moi vos commentaires.

Increase your website traffic with Attracta.com

Share
Ce contenu a été publié dans Être mieux, être mieux avec soi, Parcelles de ma vie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire