Les boissons énergisantes, la commercialisation

Voici la suite comme promis de l’article

Les boissons énergisantes, dangereuses ou pas ?

La commercialisation

Maintenant, passons à la commercialisation mondiale de cette boisson si populaire chez nous en Amérique. Red Bull est maintenant présent sur tous les continents et ne se prive pas de changer sa composition chimique originale pour être accepté dans les pays qui refusent la vente de cette canette miracle. En France, le Red Bull a été totalement interdit de commercialisation en 2003 à cause de ses effets neurocomportementaux indésirables comme un état d’excitation intense, de l’hyperactivité ou des comportements étranges. En avril 2008, toujours en France, le ministre de l’Économie et des Finances autorise la vente du Red Bull, mais à condition que le directeur général autrichien enlève la taurine et un autre ingrédient chimique en plus d’abaisser le taux de caféine du Red Bull qui serait vendu dans son pays. Plus tard la même année en juillet 2008, la société Red Bull entame des recours contre le gouvernement français et amène l’argument de poids qu’aucune étude sérieuse de montre les effets néfastes de leur boisson, donc à ce jour le Red Bull original est maintenant vendu partout en France et la mention ‘’ À consommer avec modération : maximum deux canettes par jour. Déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ‘’ est maintenant lisible sur la canette.

Malgré les 146 pays conquis par la boisson Red Bull, la vente est encore interdite au Danemark à cause de ses risques sur le système cardio-vasculaire. Par contre, l’achat en ligne est légal partout dans le monde même si la vente peut en être interdite, donc si une personne souhaite en avoir elle a seulement à la commander. Les formats peuvent varier d’un pays à l’autre, par exemple en Allemagne il existe des formats de 750 ml que nous n’avons pas ici et la formule sans sucre n’est pas vendue dans tous les pays qui en font la vente. De plus, chaque pays a pratiquement ses sortes de boissons énergisantes, donc il devient difficile de rassembler toutes les marques et les produits associés à chacun. Juste cette année, il y a eu plus de 500 nouvelles boissons énergisantes qui ont été lancées sur le marché, donc c’est un commerce profitable et rentable pour les compagnies. Le plus commercialisé et vendu dans le monde est bien sûr le Red Bull, mais la boisson de base est maintenant reconnue au 2e rang mondialement. Le nouveau venu à ce jour a un nom quelque peu provocant qui est cocaïne. Celle-ci est sur le marché dans 6 états américains depuis septembre 2009 et a un effet 350 fois plus puissant que celui du Red Bull. Si on crée des boissons de plus en plus puissantes, nous allons créer par le fait même des dépendances encore plus graves.

Alors voici ce qui met fin au deuxième extrait du travail de ses charmantes étudiantes, et voilà les sujets des prochains articles:

  • Les composantes
  • Les biens faits et les effets néfastes
  • Les dépendances aux boissons énergisantes
  • Les alternatives
  • Les mixtes avec l’alcool
  • Des chiffres qui parlent
  • La publicité
  • Nouveauté au Québec: L’octane et le Mojo
  • Endroits de vente

Increase your website traffic with Attracta.com

Ce contenu a été publié dans Santé, santé physique, Produits, produits nocifs à votre santé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les boissons énergisantes, la commercialisation

  1. Archange dit :

    En Haiti, nous avons le TORO, on sait que cette boisson laisse quand meme des consequences nefastes mais c’est pas aussi dangereux que le Red Bull.

  2. Bonjour,
    Très inquiétant de voir que des industries comme Red Bull sont prêtes à tout pour vendre leurs produits. Mais encore plus inquiétant cette nouvelle boisson « cocaïne », jusqu’où iront-ils pour faire des profits ??!